«

»

Fév 02

Neuf mois…

Neuf mois : c’est le temps depuis ma prise de fonction au Conseil administratif
de Bernex. Rapidement, j’ai engagé une série de projets qui formaient le cœur
de mon programme; telles que la mise en place d’une patinoire provisoire sur le
Coteau et la création d’un marché sur l’esplanade de la Mairie.

Ces deux projets, au-delà de l’aspect sportif pour le premier et de
valorisation des produits locaux pour le second, sont caractéristiques de
l’action politique de proximité que je souhaite insuffler à Bernex.

En effet, Bernex est une commune où il fait bon vivre. Je m’étais engagé en
avril 2014 d’œuvrer  à préserver et développer ces valeurs de proximité.
Je m’y suis tenu.

En effet, un cadre de vie agréable ne se décrète pas, il se construit : avec
les associations communales, avec les clubs sportifs, mais surtout avec la
participation de la population.

Ces projets sont aussi représentatifs de ma ferme volonté de maintenir des
finances saines et de porter des projets équilibrés. En effet, des finances
saines sont une base indispensable à la réussite d’une action politique
raisonnable, mais aussi innovante et dynamique.

L’équilibre entre la rigueur et la créativité qui est défendu par le groupe
PDC au Conseil municipal, a guidé ma décision de lancer d’autres projets, qui
pourraient voir le jour dans les années à venir. Tout d’abord le
réaménagement des rues du village, afin de les sécuriser et de les rendre
plus conviviales. C’est aussi revoir l’ensemble de la zone sportive du Signal,
afin d’en faire un espace ouvert, autant multisport qu’une zone de détente
en pleine nature.

En dehors de ces actions de proximités, de multiples projets sont en gestation
à Bernex. Un projet central, le « Grand Projet Bernex », qui prévoit une
augmentation importante de la population, mais également l’arrivée de
nombreux emplois. La législature 2015-20 sera la législature cruciale pour ce
projet. Je défendrai un développement à échelle humaine, un développement
maîtrisé, réfléchi et échelonné dans le temps.

Dans ce projet de développement, je plaide pour une participation active de la
commune, notamment par l’intermédiaire de  la Fondation communale pour le
logement. En effet, cette implication doit permettre la mise à disposition,
pour les jeunes de Bernex, pour les familles, mais aussi pour les nombreux
bernésiens qui ont du quitter notre Commune faut de logements à prix
raisonnables.

De ce « Grand Projet Bernex » découle également la prolongation du tram à
l’est du village (Vailly), prolongation attendue par les autorités communales
et qui permettra d’améliorer grandement les dessertes vers les hameaux. Je
porte une attention toute particulière au respect des échéances annoncées
par le Canton.

Neuf mois sont assurément trop courts pour dresser un bilan. Il reste
toutefois une impression forte, celle d’un mandat, qui – comme le rappelle
souvent notre ancien Conseiller d’Etat Carlo Lamprecht – est sans doute un
des plus beaux engagements politiques.